Le bois a été de tous temps la principale source d’énergie pour l’humanité. Au XIXe siècle, la houille plus énergétique, le supplanta afin de mieux répondre aux besoins considérables de l’industrie.
Le plus grand port importateur de charbon était Le Havre et le quai Colbert ou quai au charbon sera entièrement consacré à ce combustible
Jusqu’en 1930 il sera en concurrence avec le pétrole qui au final le supplantera, mais pas totalement, puisque de nos jours le charbon est encore importé au Havre et déchargé non loin du môle central.

1-1Le quai Colbert dit « quai au charbon », au début du XXe siècle. En haut à droite, la soute d’un transatlantique avec ses machines fonctionnant au charbon. En bas à droite le quai au charbon vu du quai Frissard. Photos collection P. Alinand et Dan.

Ce minerai alimentait les machines à vapeur des navires et des usines à gaz, les chaudières des bâtiments publics et privés, les hauts-fourneaux sidérurgiques, ou encore les fours à chaux.
Les grues électriques fabriquées par Caillard sont installées en 1894 sur le quai Colbert et alimentées par l’usine électrique de la S.H.E.E.  (Société Havraise d’Energie Electrique située aussi quai Colbert).
Elles seront les premières du port du Havre, qui les généralisera par la suite à l’ensemble des quais, et  bouleverseront radicalement le travail portuaire.

2-1Un ponton flottant dans les années 1930 destiné à charger ou décharger le charbon. En arrière-plan le quai Colbert ou quai au charbon. Collection Michel Fouquet.

*-*La transformation du quai Colbert *-*

 

3-1La légende de cette photo du journal « Havre-Presse », du milieu des années 1960, précise : Comme on peut le constater, la passerelle de transbordement du charbon des Ets Rémy-Meunier a disparu. D’ici un mois et demi à deux mois, les palissades et les baraquements seront démolis. Ce sera le prélude des travaux d’aménagement de la future autoroute urbaine. Le Havre-Presse Collection Dan.

4-1

5-1 (2)

Vers 1910, du fait de la quantité toujours plus importante de charbon à manœuvrer, on fabriqua diverses machines pour automatiser cette manutention. Cette mécanisation provoqua des grèves de la part des dockers charbonniers contrariant les industriels et les compagnies de navigation notamment la C.G.T. (Compagnie Générale Transatlantique). Ce climat sociale est à l’origine de l’affaire Jules Durand que nous examinerons la semaine prochaine.

*-*

Le plan de situation du quai Colbert, ou quai au charbon indiqué par un point rouge.

Plan quai Colbert ALG

*-* Merci de votre visite *-*