Construite en 1542, l’église est d’abord dédiée à Saint François de Paule, puis, on ne sait pour qu’elle raison, à Saint François d’assise. L’architecte reste inconnu, on l’attribue à Jérôme Bellarmato, mais aucun document ne l’atteste.
Sa réalisation complète est retardée par les guerres de religions, ce n’est qu’en 1658 qu’elle peut enfin être ouverte au service du culte.

Le portail et le clocher ne seront construits qu’en 1841 par Jean Marin Lemarcis architecte de la ville du Havre.

1L’église Saint François à la fin du XIX siècle avec les habitations très proches du portail. Collection et photomontage Dan.

Pour agrémenter les pilastres du clocher et du portail, Lemarcis s’inspire des ordres gréco-romains : Dorique, Ionique et Corinthien (de bas en haut).

2Les trois ordres visibles sur l’église, de bas en haut : (1) L’ordre Dorique, (2) l’ordre Ionique et (3) l’ordre Corinthien. Photo Dan.

La guerre infligea d’importants dégâts à ce lieu de culte. Il fallut les réparer avant d’envisager de nouveau l’accueil des fidèles. Parmi les travaux à faire en priorité, signalons l’injection de ciment sous pression sous l’église. Technique rendue nécessaire pour colmater les nombreuses infiltrations d’eau par son sous-sol.
Le préjudice le plus important concernait le clocher fragilisé et fissuré par les déflagrations. Il fut démonté et ses attaches au bâtiment principal consolidées. Le portail sera aussi restauré avec le remplacement de nombreuses pierres de taille.

3L’église au sortir de la guerre, en médaillon le père Arson, curé emblématique du quartier Saint François. Collection Dan.

4 (1951) ALGLe clocher démonté, nous sommes en 1951. Remarquez les clochetons aujourd’hui disparus. Au premier plan, la construction de l’immeuble N-50 du côté de la rue dauphine. Collection Nicéphore.

Ce n’est qu’en 1955 qu’une première messe peut enfin être donnée. Mais les travaux n’étaient pas terminés, les vitraux définitifs ne seront posés qu’en 1961.

5Détail d’un pilastre collé au bâti d’origine. La flèche indique un éclat d’obus. Nous sommes au-dessus du portail à la base du clocher lui-même. Photo Dan.

En 2013, l’état du monument nécessite une nouvelle cure de jouvence, 52m3 de pierres de Caen seront remplacées et 33m3 retaillées pour lui donner l’aspect que nous lui connaissons aujourd’hui. Espérons que la face nord bénéficiera un jour du même traitement.

 

6A gauche, l’aspect de l’église côté sud, avant 2013. A droite le même côté de nos jours. Photos Dan.

 

 

6 bis
La façade nord dans l’état actuel. Photo Dan.

7 ALGL’intérieur de l’église de nos jours avec l’incrustation de la photo du Havre-Libre, pendant les travaux de 1955.  Photo montage Dan.

*-*

plan de situationLa situation de l'église Saint François dans le Havre.

Remerciements :
Madame Aline Lemmonier-Mercier pour ses connaissances du quartier Saint François.
Nicéphore. Pour sa photo.
Les responsables religieux et notre guide lors de notre visite de l’église Saint-François

*-*-*

Merci de votre visite. Havrais-Dire prend quelques jours de repos. Je vous retrouve le 12 mars, le temps de classer mes archives qui s’accumulent et d’écrire de nouveaux articles. Merci de votre compréhension.
Dan.