Havrais-Dire vous présente un article écrit à partir de documents photographiques envoyés par les lecteurs, messieurs Vincent Senault et François Guillard, un grand merci à eux deux.

*-*-*

Situé au 11 cours de la République, faisant l’angle avec la rue Jules Lecesne, l’hôtel de la Gare existe depuis les années 1840. Son ouverture coïncide avec l’inauguration de la première gare de chemin de fer (1) qui eut lieu en 1847.

1L’hôtel de la gare à la fin du XIXe siècle. Collection François Guillard.

Plusieurs propriétaires se succèderont à sa tête, comme monsieur Pellerin dans les années 1870.

2Encart publicitaire pour l’hôtel de la gare. La rue Jules Lecesne porte encore son ancien nom « rue du débarcadère » elle ne prendra son nom actuel qu’en 1878. Collection François Guillard.

 

3L’hôtel de la gare vu de cette dernière, dans les années 1930. Collection Dan.

A la veille de la deuxième guerre mondiale, et pendant celle-ci, l’établissement est dirigé par monsieur Labrosse. Malheureusement au cours de cette funeste période, l’hôtel sera irrémédiablement détruit par les bombardements. Ces derniers visaient la gare, mais étant donné leur effroyable imprécision, ce furent les habitations alentours qui seront touchées. Etait-ce le prix à payer pour être libéré ? (2).

3L’hôtel détruit par les bombardements. Collection Vincent Senault.

4Le même endroit aujourd’hui. Photo Dan.

5L’hôtel vu ici depuis la rue Jules Lecesne. Remarquez les filets de camouflage disposés le long de la façade de la gare. Collection Vincent Senault.

6Le même endroit de nos jours. Photo Dan.

Après la guerre, seul le restaurant-bar sera ouvert au public, mais dans un baraquement provisoire sans étage. L’hôtel n’accueillera ses clients que bien plus tard dans un immeuble neuf digne de les recevoir. Il sera dirigé par madame Georgette Maymat jusqu’au milieu des années 1970.
Aujourd’hui il n’y a plus d’hôtel à cette adresse, cependant le rez-de-chaussée est toujours utilisé pour le commerce. Actuellement c’est un fleuriste qui occupe ce local.

8 L’emplacement de l’hôtel (sous le point rouge sur les photos noir et blanc) dans la période de reconstruction. A droite, (années 60) le point rouge désigne le même endroit mais avec l’hôtel reconstruit. Collection Dan.

11CDLR ALGA la demande de Geo, la carte postale agrandie. Collection Dan.

CDLR ALGA la demande de Luc.L et pour tous les lecteurs, la vision complète de la carte postale des années 1960.

(1)      Appelée « débarcadère » et desservie par la compagnie des Chemins de Fer de l’Erat.
(2)      On peut d’ailleurs généraliser ce raisonnement à l’ensemble du territoire et villes françaises, à savoir qu’au cours de la deuxième guerre mondiale, tous les bombardements effectués par les alliés manquaient cruellement de précision, ce sont les civils qui payèrent le prix fort de ces « erreurs » puisque ce sera la deuxième cause de mortalité civile après la Shoa (génocide juif). (cf. réf : Bombardements 1944 aux éditions PURH 2016 ISBN : 979-10-240-0611-6)

Plan de situationL'emplacement (en vert) du 11 cours de la République au Havre.

*-*-*-*

Merci de votre visite.