Situé au sud des bassins Bellot et de l’Eure, l’actuel quai Hermann du Pasquier (1) est la réunion de trois anciens quais  totalement détruits pendant la guerre.

1Le Bassin Bellot en 1929 (coloré en bleu) et les quais, 1 : de Nouméa, 2 : de La Plata, 3 : de Saïgon. Collection Éric Ouri. 

2Le bassin Bellot sous le déluge de bombes. Collection Dan.

Les quais furent reconstruits d’un seul tenant, opération permettant l'ouverture intégrale du bassin Bellot, et l'alignement des trois quais sur un même axe.

 

3Les trois quais en 1890, qui n'en feront plus qu'un, suite à leur reconstruction.

- Les Travaux -

En 1946 un concours est lancé pour la reconstruction des quais. Deux entreprises sont retenues avec chacune une technique différente de construction. L’une, la société « Ant. Levaux et fils » se verra confier la restauration du quai de Nouméa, l’autre, « Campenon-Bernard / Batignolles » les quais de La Plata et Saïgon.

- Le quai de Nouméa -

Afin d’améliorer le rendement, on fabrique à terre les fondations du futur quai. Celles-ci se présentent sous forme de gigantesques cylindres en béton de 9 mètres de diamètre, de 190 tonnes, avec une cloison interne circulaire, composée de 36 alvéoles.

 

4Les piles en cours de construction sur le quai de Nouméa. Collection Nicéphore.

Les cavités guideront l’excavatrice qui affouillera le fond du bassin, une fois la pile en place.
Une bigue de 200 tonnes dépose sur le fond du bassin, préalablement préparé, les piles les unes au-dessus des autres jusqu’à former une colonne de 18 mètres de hauteur.

5Une bigue déposant une pile dans le bassin. Collection Nicéphore.

Dans chaque alvéole une excavatrice affouille le fond du bassin permettant l’enfouissement progressif de la pile. Des clavettes fixées entre chaque pile les maintiennent solidement ensemble. L’intérieur, ainsi que les alvéoles, sont ensuite remplis de béton et d’agrégats.

6Croquis schématique 1 : L’excavatrice dans une alvéole. 2 : L’excavatrice creusant le fond du bassin. 3 La pile enfoncée dans le sol, les fonds des alvéoles sont remplis de béton. 4 Les alvéoles et l’intérieur sont comblés avec du béton et de l’agrégats. Dessins Dan.

7Photo montrant le dessus des piles avec les excavatrices (en rouge) à l’œuvre. Avec les alvéoles dont l’une est colorée en jaune. Collection Nicéphore.

8

 La vue aérienne nous offre une vue générale du chantier du quai Nouméa. La flèche rouge indique les piles dans différentes phases de mise en place. Collection Dan.

Par-dessus le tout vient se positionner le quai, préfabriqué et creux, comportant les canalisations d’eau, gasoil, lignes électriques etc.

9

La maquette du quai de Nouméa avec les piles toutes assemblées le dessin du quai et le détail d’une alvéole. La flèche rouge indique une clavette. Collection Nicéphore.

 

10

 

Le quai de Nouméa (point rouge) de nos jours. Photo Dan.

 La semaine prochaine les quais de La Plata et Saïgon construit avec une technique différente.

(1)   C’est en 1954, que ce quai est officiellement inauguré sous le nom de Hermann du Pasquier, ancien président du Port Autonome du Havre. Pour plus d’information à ce sujet voir ici : http://lehavre76600.canalblog.com/archives/2010/03/09/17171205.html

*-*-*-*-*-*

Merci de votre visite.