Comme toutes les villes françaises, Le Havre évolue au fil du temps. Cette évolution est perceptible dans chaque quartier avec une densité toujours plus importante des habitations. La physionomie de la cité change en catimini, chaque démolition laissant derrière elle son cortège de souvenirs.
Je vous propose un tour d’horizon des changements intervenus dans plusieurs quartiers du Havre, avec toujours le même principe, le lieu avant et après comme il est de coutume ici.

38 & 40 rue Génestal.

Le nouvel immeuble de la rue Génestal est l’exemple même de la densification. L’ancien bâtiment à cette adresse avait deux niveaux comportant les appartements de fonction de l’école Henry Génestal toute proche.  De deux niveaux, le nouveau bâtiment en comporte cinq aujourd’hui, avec le rez-de-chaussée aménagé en locaux commerciaux. Difficile de faire plus compact.

 

1L’ancien bâtiment en 2012, à cette époque l’entrée de celui-ci était au 33 de l’avenue de la Résistance, visible au premier plan. Photo Dan.

2Du même point de vue, le nouveau bâtiment aujourd’hui (1 sur plan). Photo Dan.

2 rue René Bazille

Ce chantier municipal, situé entre les rues René Bazille, Bayonvilliers et Dulong, servait d’entrepôt pour l’outillage de la voirie, mais aussi de déchèterie. Il dut fermer en raison des nouvelles réglementations au sujet des détritus. Le chantier fermera le 26 décembre 2003. La nouvelle construction ne débutera qu’en 2009, pour se terminer en 2010.

1Le chantier municipal au début des années 2000. Collection privée.

 

3Le même lieu aujourd'hui (2 sur plan). Photo Dan.

54 rue Général Sarrail

Anciennement rue Thiebault, elle ne prendra le nom du Général Sarrail qu’en 1929. Ce sont des locaux semi-industriels avec un petit immeuble qui occupaient le 54 de cette artère. Autrefois cette propriété était beaucoup plus vaste et combinait les numéros 52-54 & 56.
Peu avant la deuxième guerre mondiale et jusque dans les années 1970 cette adresse est occupée par monsieur Léon Yger loueur de voiture. Au fil des ans la surface de son entreprise ira en diminuant jusqu’à ne plus avoir que la surface du nouvel immeuble construit de 2014 à 2016.

2014 ALGLe 54 en 2014 peu avant sa démolition. Photo Dan.

54 2017 ALGLe 54 rue Général Sarrail de nos jours (3 sur plan). Photo Dan.

57 rue Général Sarrail

Une adresse qui, depuis les années 1930 jusqu’à la fin des années 1960, fut la remise et garage des Pompes Funèbres générales. Ensuite ce seront les Ets Bouillaud, fourniture en gros pour papeterie et tabacs, qui occuperont la place. Juste avant d’être démolis, ces locaux à l’architecture typique du XIXe siècle, abritaient les Ets R. Hebert entreprise d’électricité tertiaire et industrielle.
Démolis en 2016, c’est aujourd’hui un immeuble de quatre étages qui les remplace.

1Le 57 rue Général Sarrail en 2011. Photo Dan.

2Le 57 rue Général Sarrail en 2017 (4 sur plan). Photo Dan.

plan situationLes numéros correspondent aux emplacement dans les légendes photos.

*-*-*-*-*-*-*

Merci de votre visite.