Au début des années 1950, la vie de l’hospice reprit normalement. Le raccordement de la sortie du tunnel Jenner vers le cours de la République allait bouleverser la physionomie du lieu.
Quels étaient ces travaux ?  Faciliter la circulation automobile entre la ville haute et basse, en construisant une voie rapide depuis le cours de la République jusqu’à la sortie sud du tunnel Jenner.

IGNF situation en 1947-10-04 (ALG)La situation de l’hospice Desaint-Jean (en bleu) en 1947. © IGN.
(1) L’entrée de l’hospice 109 rue Tourneville.
(2) La rue Pasteur.
(3) la rue Clovis.
(4) La rue de Trigauville. La sortie sud du tunnel Jenner n’existe pas encore. Photo IGN.

 

Cette voie rapide allait couper les rues Pasteur et Clovis, créant un carrefour où les embouteillages ne manqueraient pas. Pour éviter ce désagrément la municipalité projetait de dévier la rue Pasteur et créer la rue Pierre Mac Orlan. Cette dernière devant traverser l’hospice Desaint-jean.

La situation intermédiaire en 1962 (2) (ALG)La situation de l’hospice Desaint-Jean (en bleu) en 1962 avec les mêmes repères. La voie rapide du tunnel Jenner est en cours de construction La future rue Mac Orlan est en pointillée.Photo IGN.
(1) entrée Desaint Jean rue de Tourneville.
(2) Rue Pasteur et dans son prolongement la rue Clovis (3).
(4) La rue Trigauville  condamnée. .

Avant le début des travaux, (pour construire la nouvelle rue Mac Orlan), des négociations eurent lieu entre la municipalité et les dirigeants de l’hospice. Si le bienfondé de cette nouvelle rue n’était pas remis en cause, des problèmes juridiques et matériels se faisaient jour. Comment passer de la partie supérieure à la partie inférieure de l’hospice sans traverser la rue ? Et combien de mètres carrés seront supprimées du fait de ces travaux ?
Des compromis furent trouvés, un passage sous la rue P. Mac Orlan fut construit. Des terrains proches de l’hospice et appartenant à la ville, échangés en compensation des surfaces supprimées.

IGNF situation en 1970 (2) (ALG)La situation de l’hospice Desaint-Jean (en bleu) en 1970. La rue Mac Orlan (pointillé) en cours de construction. La flèche bleue indique le passage sous la nouvelle rue. Notez l’embouteillage à la sortie du Tunnel.  Photo IGN.

 

Desaint-Jean passage (2) ALGLe passage sous la rue Mac Orlan (point rouge) dans la cour de l’hospice (point bleu). Photo Dan.

 

Aujourd’hui on ne remarque plus ces changements dans ce secteur, cependant un regard attentif des lieux permet de les découvrir, comme le bas de la rue pasteur déviée sur la rue Tourneville, ou les rues Clovis et Trigauville désormais sans issues.

GGl situation en 2017 ALG (2)La situation de nos jours. La flèche rouge indique la rue Pasteur déviée, les flèches verts et jaune, les rues Clovis et Trigauville désormais sans issues. Dans le cercle rouge le passage sous la rue Pierre Mac Orlan est figuré par les points bleus. © Google.

Tunnel Jenner couleur ALG

La sortie sud du tunnel Jenner. Le trait rouge, avec la Citroën Ami-6, matérialise le trajet entre les rues Pasteur et Clovis.  Le trait bleu la rue Tourneville débouchant sur le carrefour. Photo JJ Rosconval.
 

Descente Tunnel 2017 ALGLe même point de vue de nos jours. La rue pasteur ne débouche plus sur la voie rapide. Photo Dan.

  *-*-*

Merci de votre visite. Pas de parution la semaine prochaine, nous nous retrouvons le 18 mars prochain, merci et à bientôt. Dan.