Le 22 juin 1936 un accident peu banal se produisit sur le Normandie, pendant la traversée de retour au Havre. Les circonstances de cette mésaventure nous sont contées par le journal « Le Temps » du 23 juillet 1936 :
« Le lieutenant aviateur Guy Kennedy Horsey, qui a comparu de nouveau devant le conseil de guerre, a relaté comment après avoir jeté sa torpille au cours des exercices qu’il effectuait, il s’est senti attiré vers le paquebot Normandie. Il a aperçu le paquebot Français s’approchant de lui et a espéré jusqu’au dernier moment pouvoir l’éviter ; mais il a heurté un câble qui a arraché l’aile de son appareil et lui a fait volte-face. Il s’est alors senti tomber sur le pont, mais ne se souvient pas d’autre chose. »

 

1935 ou 36 sur le Normandie JJ R ALGSur le gaillard d’avant du paquebot Normandie, l’équipage nettoie le pont. Collection privée.

Le témoignage de l’aviateur dans ce même journal :
« Après la chute de l’avion sur le pont, et lorsque les membres de l’équipage du paquebot Normandie se furent assurés que l’appareil ne prendrait pas feu, ils sont accourus vers moi, m’ont serré les mains, et m’ont félicité par de nombreux bravos. »

Paquebot Normandie ALGL’avion, un Blackburn Baffin, amarré tant bien que mal sur le gaillard d’avant du Normandie. A Droite une Packard V12 1936. Photo Collection privée.

L’avion fera le reste de la traversée dans cette fâcheuse posture, le navire n’ayant pas les moyens mécaniques de l’enlever. C’est au Havre qu’il put être débarqué de son inconfortable position.

Blackburn Baffin 1936 (2) ALGLe Blackburn Baffin sur le gaillard d’avant du Normandie quai Joannès Couvert. Photo collection privée.

______________

Mais comment était cet avion avant l’accident ? Laissons Goé nous le présenter !

GOE_HAVRAIS-DIRE agrandi

________________

Voici un complément d’information au sujet de cet accident, complément fournis par nos amis lecteurs : Alain et Jean-Michel :

L'histoire sur cet accident est relaté dans l'enquête sur la (mauvaise) conduite du pilote. Le pilote Lt Guy Kennedy Horsey fut rétrogradé par la cour martiale. Il quitta la RAF et poursuivit une carrière dans la Royal Navy. On trouve sa trace sur un landing ship en 1942.
Le Normandie venait de traverser l’Atlantique et faisait escale devant Southampton (processus normal, embarquement/débarquement des passagers et des colis sur des navettes et des barges amarrées le long du bord).
Cinq Blackburn venant de la base de Gosport faisaient des exercices en formation sur le Solent, le bras de mer entre Southampton et l’île de Wright, quand le leader décida de tourner autour du Normandie à l’ancre. Malheureusement l’un des avions approcha trop et heurta de son aile bâbord un mat de charge de l’avant et tomba sur le gaillard d’avant. Malgré la présence de beaucoup de monde sur le pont durant ces manœuvres d'escale il n'y eut aucun blessé.
Le détail : la voiture appartenant au député britannique Arthur Evans était en cours de déchargement vers une barge et se trouvait suspendue à ce mat de charge. La voiture subit des dommages mais elle fut néanmoins mise sur la barge et, plus tard, ramenée à Londres.
Le Normandie ne pouvant attendre plus longtemps dans le Solent en raison de la marée il n’était pas possible de sortir l’avion de sa position. Le Normandie termina son voyage jusqu’au Havre avec le Blackburn ‘’sur le pont’’, d'où il fut déchargé sans problème avec une grue du port. Une équipe de la Royal Air Force vint plus tard pour le récupérer.
Mais on ne nous dit pas si le Blackburn fut reconstruit ''bon pour le service''.

 

Sources : Journal Le temps du 23 juillet 1936.
Documents photos collection privée.
Illustration François Vaudour.

__________

Merci de votre visite.