La disposition des rues Havraises a été modifiée lors de la reconstruction. Certaines artères ont été supprimées au profit d’un agencement plus rationnel du réseau dévasté. C’est la raison pour laquelle la rue Guillaume le Testu ne figure plus sur les plans de la ville. (1)
Raoul Lefaix le photographe la qualifiait ainsi : « cette rue étroite et tortueuse est le type même de rue borgne, la plupart des maisons n’ont de remarquable que leur état sordide et repoussant ».
Difficile dans ces conditions de l’imaginer dans le contexte actuel. Si on la rétablissait, elle traverserait la cour du lycée Porte Océane.

Le Havre Testu France
La rue Guillaume Le Testu. AMH 14Fi30 Photo Raoul Lefaix 1928
.

 

Le Havre PO France (1)Le même endroit de nos jours. Photo Dan.

 

Le Havre PO FrancePour mieux se figurer les deux époques. Photo montage Dan.

 

Avant 1894 elle se nommait rue des boucheries en raison de l’abattage (2) des animaux effectué dans un local situé au sud de cette artère. Démoli en 1839, il sera remplacé en 1841 par un édifice dédié à la justice de paix. C’est ce bâtiment détruit que nous voyons sur la photo ci-dessous.

 

Le Havre Testu France (2)Le bâtiment de la justice de paix détruit par les bombardements. Collection Dan.

 

Le Havre PO France (4)Le même endroit de nos jours. Photo Dan.

 

Le Havre PO France (3)Les deux époques entremêlées.  Photo montage dan.

Ces photos montages ont pu être réalisées grâce à l’obligeance de mesdames Marie-José Chegara, proviseur du Lycée de la Porte Océane, et son assistante Céline Guille, qui ont autorisé les prises de vues dans la cour où passait la rue Guillaume Le Testu. Grand merci à ces responsables du lycée.

(1)    Aujourd’hui seul le quai sud-ouest du bassin du commerce porte ce nom.
(2)    Par la suite on trouvera des abattoirs plus appropriés rue du Berry puis, en 1893 dans le quartier des neiges.

 

Le Havre Plan FranceLe plan de situation. La rue Guillaume Le Testu est figurée en vert. Le bâtiment de la justice de paix en bleu.La flèche verte désigne l’emplacement où Raoul Lefaix a pris sa photo. La flèche Rouge la position du photographe en 1944.

.

Le mot, ou plutôt le dessin de la fin, à notre ami Goé :

GOE_HAVRAIS-DIRE_31B_rue_le_testu-1

*-*-*-*-*

Merci de votre visite. Havrais-Dire prend quelques jours de congés, nous vous retrouverons toutes et tous le mardi 1er janvier pour les vœux, puis le dimanche 6 janvier pour la suite des articles.
D’ici là Nicéphore Goé et moi-même nous vous souhaitons d’excellentes fêtes de fin d’année.