Emigrants aux 19 et 20ème siècle.

Au cours des XIX et XXème siècles Le Havre est l’un des principaux ports français pour l’immigration à destination des Etats-Unis ou du Canada.
Le séjour des émigrants au Havre, en attendant le jour du départ, occasionne quelques incidents, aussi un Commissariat à l’émigration est créé en 1855 afin de traiter les problèmes sanitaires et de cohabitation.
Au cours de la première partie du XIXème siècle ce sont les émigrants du sud de l’Allemagne qui représentent le plus grand pourcentage de cet exode volontaire. Au début du XXème siècle sur un million de passagers annuels 300 000 sont Italiens, 150 000 Autrichiens, le reste se partage entre la Russie, la Grèce et la Turquie.

 

1857 émigrands allemands (Edouard Riou) ALGLes émigrants dans l’entrepont d’un paquebot la veille du départ. Dessin d’Edouard Riou. Collection Dan.

Le flux dépend du contexte politique dans les pays d’origine, ou de destination : ainsi la ruée vers l’or en 1848 suscite un grand appel vers les Etats Unis, d’autant plus que cette période correspond à de mauvaises récoltes en Allemagne. A l’inverse, la guerre de 1870 ou la guerre de sécession aux Etats unis tempèrent cette migration. D’autres circonstances retarderont les embarquements, comme la grève des inscrits maritimes de 1907 au Havre.

Le Havre 1907 émigrants Italiens ALG 3

Cet arrêt du travail contraint les émigrants à rester au Havre plus longtemps que prévu. Un bon nombre d’entre eux sont hébergés par la Compagnie Générale Transatlantique. D’autres campent sur les quais comme le montre la photo ci-dessus. La presse nationale de 1907 comme « Le Petit Journal » Le Petit Parisien » ou encore « Le Monde Illustré, relatent cet évènement avec gravures et reportages à l’appui. Voici un court extrait du Petit Parisien :
« Ces pauvres gens accoutumés à la résignation par tous les ennuis qui accompagnent fatalement de tels exodes », ont subi stoïquement ce petit mécompte. Ils se sont installés de leur mieux, formant un campement des plus pittoresques, devant lequel tous les curieux de la ville et des environs ont défilé ».

Emigration 1907 ALG (2)Deux couvertures des revues de l’époque, à gauche : « Le Petit Parisien, à droite « Le Petit Journal ». Collection Dan.

 

A leur arrivée au Havre, les trains d’émigrants sont dirigés vers les quais d’embarquement situés principalement autour du bassin de la Citadelle. Beaucoup de photographies seront faites à cette occasion, c’est ce que nous verrons la semaine prochaine.

Sources :
Le monde illustré du 8 juin 1907.
Le Petit Parisien du 23 juin 1907.
Le supplément illustré du Petit Journal de 1907.
Jean Braunstein : L’émigration allemande par le port du Havre au XIX siècle.

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Quant à Goé ses jeux de mots éteignent une hauteur qu’il est parfois difficile d’atteindre.

 

GOE_HAVRAIS-DIRE_62A_MIGRANTS_ITALIENS*-*-*
Merci de votre visite.