Les grands paquebots ont souvent une histoire pleine de rebondissements qui s’apparente parfois à la légende.
Le Liberté fait partie de ceux-là. De plus il a contribué indirectement à la construction du « mur écran » toujours existant.

Pour ce paquebot tout commence en 1928 à Hambourg aux chantiers Blohm & Voss où il est construit. Baptisé Europa, il entre en service à la Norddeutscher Lloyd en 1930 pour faire la ligne Bremerhaven-New-York.

Norddeutscher_Lloyd_flag ALG

L’emblème de la Norddeutscher Lloyd.

D’une longueur de 286 m et 31 m de large, il jaugeait 49 746 tonneaux pour une capacité de 2024 passagers.

L’Europa sur un quai de Bremerhaven, et en pleine mer. © Michel Fouquet.

En août 1939 en route pour New-York il doit faire demi-tour et rejoindre la base navale de Kiel. Là il est transformé en transport de troupes en vue de l’invasion de l’Angleterre.
L’opération étant annulée le paquebot servira de dépôt et de caserne pour la Kriegsmarine pendant tout le conflit sans subir de dommage.

Europa ALGL’Europa revêtu d’un camouflage en vue de l’invasion de l’Angleterre. © Dan.

 

En mai 1945 il est saisi par les américains qui le rebaptisent USS AP 177 et l’utilisent en transport des troupes pour rapatrier leurs soldats.

AP 177L’Europa repeint en gris et rebaptisée USS AP 177 par la marine américaine. © HHC Online Library Nav Source Photo Archive.

En mai 1946 le bateau est cédé à la France en compensation de la perte du Normandie. Le 14 juillet de la même année le ministre des travaux publics Jules Moch lui attribue le nom de LIBERTE. Amarré à Cherbourg les ingénieurs de la C.G.T. montent à bord et découvrent avec stupeur l’intérieur du bateau tapissé de tuyaux, pompes, bouches à incendie, extincteurs transperçant planchers cloisons et plafonds. Le tout dans un ton un rouge vif du plus bel effet. La raison de cet aménagement particulier est déterminée par la crainte des incendies de la part des américains.
Remis en conformité navigable il quitte Cherbourg et rejoint Le Havre où il doit terminer son aménagement.
Le 28 juillet 1946 le Liberté arrive au Havre où il est accueilli comme il se doit. C’est par centaines que les Havrais viennent admirer ce symbole de la renaissance de leur ville et de son port.

entrée Liberté ALGEncadré par les Abeilles, le Liberté fait son entrée dans le port du Havre. © Raoul Friboulet.

 

Frascati ALGLes Havrais rassemblés devant les ruines de l’hôtel Frascati pour voir l’arrivée du LIBERTE. © Raoul Friboulet.

Le paquebot devant subir encore des transformations, il est amarré au quai du môle central où une nouvelle "aventure" l’attend, c’est ce que nous verrons la semaine prochaine.

Sources :
Raoul Friboulet.
Laurent Leboutilly.
Crédit photos :
Raoul Friboulet.
Michel Fouquet.
HHC Online Library Source.


Et pour Goé l’arrivée du Liberté c’est la paix qui s’installe !

 

Goé 1ère semaine* * *

Merci de votre visite.