29 octobre 2017

Autour du bassin de la Barre (4 suite et fin)

En 1933 on étudie la construction d’une voie ferrée entre la gare et le quai de Southampton, lieu d’embarquement pour l’Angleterre. Ces rails doivent passer au nord-ouest du bassin de la Barre. Mais l’angle droit du bassin ne permettait pas ce projet. La solution fût de combler cette partie offrant ainsi un espace suffisant pour la courbure de la voie de chemin de fer. Ces travaux condamnaient du même coup le passage avec le bassin du Commerce. Le comblement de la partie nord-ouest du bassin en 1933. Collection F. Vaudour. Ces... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [62] - Permalien [#]

22 octobre 2017

Autour du bassin de la Barre (3)

En plus d'une vocation essentiellement maritime, ce bassin eut également une utilité urbaine : en 1912 la décharge municipale pour les déchets non organiques, se trouvait au bout du boulevard de Graville. Cette « déchetterie » fut fermée sur l’ordre du préfet suite aux plaintes des riverains et des Forges et Chantiers de la Méditerranée. Une solution provisoire fut mise en place, quai de Rotterdam, avec la construction d’une plate-forme spécifique. Elle permettait le déversement direct, sans outillage portuaire, des divers... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [43] - Permalien [#]
15 octobre 2017

Autour du bassin de la Barre (2)

Sur une gravure du bassin de la Barre, on peut voir en perspective la Porte Royale, également appelée « Porte Neuve » selon les sources. Elle se situerait sur la chaussée du 24ème territorial à la hauteur des locaux de la douane. Gravure du XIXe siècle représentant le bassin de la Barre vers le nord-Est, et la porte Royale. AMH5Fi43. Le même point de vue de nos jours. La Porte royale se trouverait derrière l’immeuble de la CGM. Photo Dan. Pour mieux visualiser le passé dans le présent. Photo montage Dan. Un autre point... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [58] - Permalien [#]
08 octobre 2017

Autour du bassin de la Barre (1)

La silhouette bien particulière du bassin de la Barre résulte de l’aménagement des criques naturelles. Ces dernières servaient également de douves autour des fortifications du Havre et de la citadelle au 18e siècle. Le Havre en 1720, les futurs bassins sont figurés en rose pour le bassin de la Barre, et en bleu pour le bassin du Commerce. AMH 1Fi42.   Sur cette photo des années 1920, on distingue la forme particulière qu’avait ce bassin à son origine. Collection Dan. C’est en 1783 que l’ingénieur Lamandé nommé par Louis XVI,... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [72] - Permalien [#]
01 octobre 2017

Chantiers Augustin Normand : Deux siècles de construction navale au cœur d'une ville

Les chantiers Augustin Normand ont été fondés à Honfleur en 1728 puis transférés au Havre en 1816, dans le quartier du Perrey.A cette époque les bains de mer n’avaient pas encore pris leur essor, et les rivages étaient occupés par les pêcheurs ou les militaires. De ce fait l’implantation du constructeur naval sur le perrey ne posait pas de problème d’urbanisme particulier . Lancement aux chantiers Augustin Normand de « l’Hirondelle » yacht à hélice en bronze le 15 mai 1869. Collection Dan. Cette célèbre entreprise... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [101] - Permalien [#]
24 septembre 2017

L'église Méthodiste du 55 rue Thiers

La religion « Méthodiste » trouve son origine en Angleterre au XVIIIe siècle, avec ses pionniers, John et Charles Wesley.A la même époque, toujours en Angleterre (1865), William Booth pasteur Méthodiste crée l’Armée du Salut. William Booth. Collection Dan. C'est au Havre en 1879, que le révérend William Gibson est l'artisan principal de l’évangélisation Méthodiste.  Plusieurs édifices consacrés à cette nouvelle confession sont construits dans la cité océane, notamment place Gambetta, et au 55 de la rue Thiers, sujet... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [61] - Permalien [#]

25 juin 2017

La rue Charles Laffitte 3-3

Des hôtels ordinaires sont répartis tout au long de la rue Charles Laffitte, accueillant principalement des personnes de conditions modestes. L’entrée ouest de la rue est celle qui s’est vue condamnée par la construction du cours La Fayette. Au pied de l’ancien campanile de la gare, l’entrée de la rue Charles Laffitte, avec, indiqué par la flèche, l’hôtel de la Concorde. Collection Dan.Le même point de vue de nos jours. Photo Dan. A ce carrefour se trouvait « l’hôtel de la Concorde » démoli en 1964. C’est aujourd’hui... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [88] - Permalien [#]
18 juin 2017

La rue Charles Laffitte 2-3

Divers hôtels étaient répartis dans cette rue. L’un d’eux se nommait l’hôtel « PRINTANIA », il était situé juste derrière la gare. Aujourd’hui il est difficile d’imaginer son emplacement du fait des bouleversements qu’a connu ce secteur. L’hôtel Printania dans les années 1920. Collection P. Alinand. Le même endroit aujourd’hui. Photo Dan. Pour mieux se rendre compte de l’emplacement de l’hôtel Printania je l’ai replacé dans son contexte. L’hôtel Printania remis dans son contexte. Photo montage Dan. *-*-*-*-*-*-*   Si la... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [45] - Permalien [#]
11 juin 2017

La rue Charles Laffitte 1-3

S’il est une rue qui reflète parfaitement l’urbanisation anarchique de la ville qui a prévalu au cours du XIXe siècle, c’est bien la rue Charles Laffitte. Cette chaussée est ouverte en 1845 par la compagnie des chemins de fer afin de faciliter les travaux de construction de la voie Le Havre-Paris. Le directeur de cette compagnie n’était autre que Charles Laffitte lui-même.La zone comprise entre la gare et ses dépendances, et le quai au charbon et ses poussières noires, était aménagée d’une façon effarante entremêlant habitations,... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [44] - Permalien [#]
04 juin 2017

Les chanteurs de rue

A notre époque où le MP3 est abondamment répandu, les musiciens de rues font figure d’antiquité et semble venir d’un autre âge. Ce métier a complètement disparu aujourd'hui sous cette forme, bien que les musiciens des fanfares  s’y apparentent. Un groupe de musiciens au carrefour du cours de la République et de la rue de Fontenoy, devant le cercle Franklin. Photo, collection Pascal Alinand. Cette profession a été très pratiquée au début du XXe siècle. Les chanteurs et instrumentistes, quelquefois accompagnés d’enfants,... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [72] - Permalien [#]