01 novembre 2015

La CIM 2/4 (1920 - 1939) L’entreprise et les bâtiments.

La C.I.M., Compagnie Industrielle Maritime, est créée en 1921 par l’état associé à des capitaux privés. Siégeant à Paris et ayant obtenu une concession portuaire, elle fait du Havre son principal établissement. En rouge les terrains occupées par la CIM dans le port. En vert la gare maritime du P.A.H. au quai d’escale, inaugurée en 1910. Collection DAN. ***************************************** Les activités de la C.I.M. ont pour objet l’industrie maritime en général, en France et sur tous les points du globe dans diverses... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:14 - Commentaires [39] - Permalien [#]

25 octobre 2015

La C.I.M. 1/4 l'implantation

La C.I.M. Sa situation dans le port. Avant de retracer l’origine et l’histoire de la Compagnie Industrielle Maritime, plus connu sous le sigle C.I.M. intéressons-nous aux lieux où cette entreprise s’implanta sur le port. Il s’agit d’un terre-plein situé entre les bassins de la Manche et Théophile Ducrocq. Cette superficie, gagnée sur la Seine, est créée pendant les grands travaux du port du début du XXe siècle. Mais avant cela cet emplacement faisait partie de l’ancienne enceinte fortifiée au sud du Havre avec notamment le front et... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [53] - Permalien [#]
18 octobre 2015

Rues : P. Lebon et de la Gare.

Rue de la Gare : Cette rue, tracée en 1838, est baptisée Casimir Perier. En 1852 la ville du Havre absorbe ce quartier qui était alors du ressort de la commune de Graville. Après l’annexion, elle dut changer le nom de cette voie pour cause de double emploi avec celle du Havre, et la renomme rue de la Gare en 1854. A l’origine elle conduisait du bassin Vauban jusqu’à la rue Demidoff en passant non loin du débarcadère. Puis, au fur et à mesure de l’aménagement du quartier, elle sera démembrée en partie ou totalement, pour ne... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [56] - Permalien [#]
11 octobre 2015

Reconstruction avenue René Coty et rue Albert Huet

L'immeuble situé à l’angle de la rue Albert-Huet et avenue René Coty, a été construit en 1952. Ses fondations reposent sur un terrain marécageux comme c’est souvent le cas au Havre. De plus, avant de passer à son édification, il a fallu raser, dans l’eau stagnante, les fondations  de l’immeuble précédemment en place. L'immeuble sis avenue René Coty et Albert Huet, avec, sur la gauche, la rue Madame Lafayette. La flèche rouge désigne une maison rescapée des bombardements. Photo DAN.   Septembre 1944, au même endroit, la... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [50] - Permalien [#]
04 octobre 2015

Les commerces provisoires 2/2

Au Havre, les commerçants sinistrés se sont installés non loin des zones dévastées. Ils occupent des espaces où la reconstruction n'a pas encore commencé, ou sur les places publiques propices à leur implantation. Les distributeurs proposant des produits complémentaires, comme l’ameublement et l’aménagement de la maison, se regroupent  afin d’attirer la clientèle à la recherche de commodités et confort pour leur logement. C’est ainsi qu’apparait la cité du meuble, entre les rues Madame Lafayette et Albert André Huet. D’autres... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [38] - Permalien [#]
27 septembre 2015

Les commerces provisoires 1/2

Après les bombardements, et le travail de déblaiement achevé, il était nécessaire de bâtir de toute urgence des logements provisoires pour les havrais sinistrés avant de passer à la construction définitive. Les magasins et bâtiments commerciaux dévastés ont suivi la même logique. Ces commerces transitoires, construits en bois ou en briques récupérées dans les ruines du Havre, s’installent sur les trottoirs ou se regroupent en cités commerciales. Celle de la rue Thiers (René Coty aujourd'hui) est édifiée dès 1946. Elle disparaitra en... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [30] - Permalien [#]

20 septembre 2015

Les "monteux d'sable" et ramasseurs de galets

Ramasseurs de galets ou monteurs de sable étaient des métiers pratiqués par les riverains du quartier Saint-Vincent. Ils fournissaient du travail à plusieurs familles jusque dans les années 1930. Pourquoi étaient-ils appelés « monteurs de sable » ? Tout simplement du fait qu’ils passaient le sable au crible et que celui-ci s’amoncelait en tas comme illustré par la photo ancienne.  Ces matières premières étaient principalement destinées au bâtiment et travaux publics et exploitées par l'entreprise Maridor avec... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [40] - Permalien [#]
13 septembre 2015

La rue D'Edreville

Cette artère est l’une des plus anciennes du Havre. Située dans le quartier Saint François, elle est déjà mentionnée en 1667, mais l’origine de son nom reste inconnue. Ce que l’on peut observer, c’est qu’un hameau d’Octeville-sur-Mer porte ce patronyme. En 1793 elle devient la rue Solon, mais reprend son nom de rue d’Edreville en 1795 pour ne plus le quitter. Avant la deuxième guerre mondiale cette voie traversait tout le quartier Saint François d’Est en Ouest. A la reconstruction elle est coupée au niveau de la rue Jean de La... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [50] - Permalien [#]
06 septembre 2015

Eglise St Paul, aplemont.

La plupart des grands bâtiments du Havre, (Théâtre - Hôtel de Ville - Musée-Bibliothèque – Arsenal  etc,) furent détruits pendant la guerre. Ces édifices étaient bâtis en pierres, mais ces dernières n’ont pu être réutilisées, du fait des incendies qu’elles subirent. Il y a toutefois deux bâtiments sur lesquels on a pu en récupérer quelques-unes, il s’agit du palais de la Bourse situé place Jules Ferry, et, dans une moindre mesure, l’Hôtel de ville. Les Domaines prélevèrent les pierres intactes, et les stockèrent dans la carrière... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [55] - Permalien [#]
28 juin 2015

L'hôtel Hamon.

L'hôtel Hamon. Parmi les nombreux hôtels détruits au cours de la guerre, il y a l'hôtel Hamon au 16 place Gambetta (aujourd'hui Charles de Gaulle). De nos jours à la même adresse se trouve un immeuble conçu par l'équipe d'Auguste Perret. Le monument aux morts permet d'imaginer ce qu'était cet endroit avant 1944. Les photos anciennes représentent l'hôtel à plusieurs époques. La mode vestimentaire, les automobiles, ou les uniformes des militaires permettent de situer ces périodes qui vont de 1900 à 1935 cette dernière année étant... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [76] - Permalien [#]