HAVRAIS-DIRE, le blog de Dan et Nicéphore

22 avril 2018

La station du 24ème territorial et quai Colbert

Construite en 1972 et démantelée peu avant 2009, la station-service du quai Colbert aura vécu 37 ans. Ce poste de distribution d’essence avait la particularité d’avoir deux entrées, l’une sur le quai Colbert, l’autre sur la chaussée du 24ème territorial. L’entrée de la station quai Colbert.Collection privée.   Le même point de vue de nos jours. L’immeuble « Le Colbert » n’existait pas sur la photo précédente. Photo Dan. L’entrée de la station chaussée du 24ème territorial. Collection privée.   Le même endroit... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [30] - Permalien [#]

15 avril 2018

Le plein s’il vous plait !

Jusqu’à la fin des années 1990 il était assez facile de faire le plein de carburant en ville. Mais depuis les années 2000, c’est un exercice plus compliqué. Les nouvelles normes de distribution ayant eu pour conséquence la fermeture de certaines stations-service trop proches des habitations. Place Clémenceau à Sainte-Adresse.  Au début du XXème siècle le restaurant « le Friand » avait sa terrasse ouverte sur la place Clémenceau avec vue sur la mer. L’entrée de la terrasse du restaurant « Le... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [44] - Permalien [#]
08 avril 2018

Quand le Royal n’était pas de luxe.

C’est sur un champ de fleurs, au 41 rue du Bois au Coq1, qu’en 1930 MM Davase et Germond firent construire le Royal-Cinéma. A cette époque Le Havre comptait 10 salles, dont deux en ville haute, l’Excelsior2 et le Splendide3. Le Royal-Cinéma, à l’époque de sa création. Collection Vincent Senault.   La plupart des cinémas projetait des films muets. Le directeur du Royal aimait à rappeler qu’il avait engagé un ténor, caché aux yeux des spectateurs, pour « sonoriser » le film muet LES NOCES DE FIGARO.Après-guerre, les... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [58] - Permalien [#]
01 avril 2018

La première arrivée du France au Havre.

C’est par un jeudi gris que le paquebot France fit sa 1ère apparition dans le port du Havre. Ce temps maussade n’empêcha pas les Havrais d’être présents à son arrivée comme il est de tradition, et ce 23 novembre 1961 il ne dérogèrent pas à cette coutume.Cet évènement fut énormément photographié, depuis l'arrivée en rade du Havre, jusqu’à l’accostage au quai Joannès Couvert.Nous avons sélectionné quelques photos inédites que nous devons à la Collection de Nicéphore. Le France dans la rade du Havre, en arrière-plan le cap de la Hève.... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [87] - Permalien [#]
25 mars 2018

L'Hôtel des Postes

Au début du XXe siècle, le bureau de Poste central était situé au 108 boulevard de Strasbourg dans des locaux trop exigus incommodes et malpropres.En 1913 la municipalité souhaitant un bureau digne de la ville, acheta le terrain sur lequel était construit l’entrepôt des tabacs. Elle envisageait d’y édifier un nouvel Hôtel des Postes à ses frais. Ces dépenses  sont normalement à la charge de l’Etat, néanmoins la ville passa un accord avec le Ministère afin de mettre en œuvre ces travaux rapidement.   La rue Jules Siegfried,... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [75] - Permalien [#]
18 mars 2018

L’entrepôt des tabacs.

En 1913 la construction d’un nouvel entrepôt pour les tabacs fit l’objet d’un projet de loi proposé par le Sénat. Cette marchandise, de plus en plus importée, nécessitait des locaux plus grands et adaptés à leur manutention. A cette époque elle était stockée à trois endroits différents. L’un à côté de la manufacture, un autre dans un hangar loué sur le port, et le dernier, le plus grand, dans un bâtiment rue de la Bourse (aujourd’hui Jules Siegfried). Ce vaste magasin construit en 1845 avait été conçu par Brunet-Debaines.  Le... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [47] - Permalien [#]

04 mars 2018

La rue Pierre Mac Orlan.

Au début des années 1950, la vie de l’hospice reprit normalement. Le raccordement de la sortie du tunnel Jenner vers le cours de la République allait bouleverser la physionomie du lieu.Quels étaient ces travaux ?  Faciliter la circulation automobile entre la ville haute et basse, en construisant une voie rapide depuis le cours de la République jusqu’à la sortie sud du tunnel Jenner. La situation de l’hospice Desaint-Jean (en bleu) en 1947. © IGN.(1) L’entrée de l’hospice 109 rue Tourneville.(2) La rue Pasteur. (3) la rue Clovis.... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [52] - Permalien [#]
25 février 2018

L’origine de l’Hospice Desaint-Jean.

Cet hospice est aujourd’hui intégré dans les E.H.P.A.D.1 du Havre sous le nom « Les Escales ».A l’origine c’est Jean Ferdinand De Saint-Jean2., qui par testament, décida de sa création.Jean Ferdinand De Saint-Jean naquit au Havre le 9 août 1797, il est le fils ainé de Jean-Baptiste De Saint-Jean négociant établi au Havre aux environs de 1785.Jean Ferdinand, suivit le même chemin que son père et devint lui aussi négociant. Jean Ferdinand de Saint Jean ou, Desaint-Jean. © les Escales ». Fervent croyant de l’église... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [40] - Permalien [#]
18 février 2018

Le funiculaire de la côte Sainte-Marie.

Si le funiculaire actuel est bien connu au Havre, il n’en est pas de même pour son frère cadet. Ce dernier transportait ses passagers depuis le bas de la rue Clovis, jusqu’à la rue de l’Abbaye (Aujourd’hui rue du 329ème), proche du cimetière Sainte Marie. Le funiculaire s’apprêtant à entrer dans le tunnel Sainte Marie. La rue Pasteur n’existe pas encore et sera construite l’année suivante. La rue général Rouelle est indiquée par un point rouge. Au fond la carrière municipale dite « du Neuf » du nom de son ancien... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [47] - Permalien [#]
11 février 2018

La carrière « du Neuf » au Havre.

Vous ignorez sans doute où se trouvait cette carrière ? Par contre vous connaissez peut-être la rue Pasteur.Dans la réalité l’une découle de l’autre. De par ses dimensions et sa position, cette carrière permit l'amorce de cette nouvelle artère. Cette marnière était exploitée par les derniers « Le Neuf », ou leur locataire qui en tirèrent profit.1 La rue Pasteur de nos jours (traits bleus) avec, en rouge, la rue Général Rouelle2. Photo Dan. Photo Dan. La rue Pasteur vue dans le sens de la descente avec, face à nous, le... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [74] - Permalien [#]
28 janvier 2018

Les maisons à colombages au Havre.

De nos jours, rares sont les maisons à colombages datant du XVIIe ou XVIIIe siècle au Havre. Hormis l’hôtel Dubocage de Bléville et le 88 de la rue de Bretagne il ne reste plus aucun vestige de ce type de construction.Leur disparition eut plusieurs causes, et dans la majorité des cas elle est due à leur vétusté et au manque d’entretien. La nécessité d’élargir une rue, et donc de les démolir, en était une autre. Sans oublier malheureusement, la guerre et son cortège de destructions.Les gravures et les photos nous montrent ce qu’elles... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [51] - Permalien [#]
21 janvier 2018

Le Théâtre cirque

Inauguré en 1887, au 153 du boulevard de Strasbourg, le théâtre cirque accueillait les troupes de comédiens et d’art lyriques venues de toute la France. Le théâtre cirque à l’apogée de sa carrière. Collection Dan. Sa salle avait une forme circulaire, avec un parterre pouvant se transformer en piste de cirque. Il suffisait pour cela d’en retirer les fauteuils, d’où le nom donné à ce théâtre. La disposition de la salle.  (Micaux 1911 AMH) Le public était réparti sur plusieurs niveaux dans les loges, les balcons et les galeries.... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [68] - Permalien [#]
14 janvier 2018

Roger La Frite.

Le prolongement de la rue Hélène, à l’ouest du cours de la République, sera débaptisé en 1927 pour créer la rue Jules Tellier.Dès le début du XXe siècle, au 71-73 (1) de cette artère, s’installe un établissement hôtelier et de restauration. L’un des premiers propriétaires était un certain Lemesle. En 1923 c’est sous le nom de F. Auberville qu’il est enregistré dans les annuaires.   Le restaurant des mouleurs au début du XXe siècle. Collection P. Alinand. Plus tard, en 1966 et jusqu’en 1969, ce sera sous l’emblème « Le... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [80] - Permalien [#]
07 janvier 2018

Quand une école chasse l'autre

Le lycée technique de jeunes filles du Havre. La ville du Havre achète en 1876, à la veuve Holker, un terrain au 130 rue du lycée, (aujourd’hui Anatole France), afin d’y installer le lycée technique pour jeunes filles.L’école est construite de 1879 à 1881 et prend le nom de « Ecole pratique d’Industrie de jeunes filles ». Au fil des ans l’édifice subira différentes transformations pour s’adapter au nombre croissant d’élèves. L’école supérieure de filles au début du XXe siècle. Collection Dan. Le même point de vue de nos... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [36] - Permalien [#]
01 janvier 2018

Bonne année 2018

Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [68] - Permalien [#]
17 décembre 2017

Le Parc d'Or

Conçu par l’architecte Le Boeuffle, et construit en 1923, l’immeuble du Parc d’Or, au 11 de la rue Alfred Nobel, failli disparaitre suite aux deux incendies qui le touchèrent les 13 et 14 mai 1976. L’imposante masse de l’immeuble du « Parc d’Or », ici vu du côté de la rue de la cavée Verte en 1965. Photo Dan.   Le même point de vue mais regardé de plus loin. Photo Dan. Un premier sinistre déclaré le jeudi 13 mai, fut enrayé avec succès par les pompiers de la caserne Dumé d’Aplemont. En quittant les lieux, ils... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [83] - Permalien [#]
10 décembre 2017

Récréation

Une petite récréation sur Havrais-Dire. Si l’on vous demande : Qui eut le privilège de voyager en Concorde pour venir à l’inauguration du jardin japonais au Havre en 1992, que répondriez-vous ? Cette question et bien d’autres, avec leur réponse parfois surprenante, nous est posée dans le dernier ouvrage de Sophie Guillaume-Petit1.Vous y trouverez aussi des « quiz », des « vrai ou faux » et autres « jeux des 7 erreurs » qui feront le bonheur des soirées familiales ou entre amis.   La... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [38] - Permalien [#]
03 décembre 2017

L'énigme du bassin Vauban.

Tous les bassins du port depuis la fin du 18ème siècle furent conçus avec des dimensions suffisantes pour faciliter les manœuvres des navires. Une exception toutefois, celle du bassin Vauban où un curieux rétrécissement en lignes brisées défie toute logique. Alors, pourquoi une telle singularité ? C'est ce que nous allons expliquer ici.   La partie ouest du bassin Vauban de nos jours. Photo Dan.     La configuration actuelle du bassin Vauban. Les flèches rouges indiquent ses quais construits en lignes brisées,... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [101] - Permalien [#]
26 novembre 2017

L’immeuble cinzano, à voir sans modération.

 Quand on contemple cette photo du célèbre photographe havrais Gilbert Fernez on est totalement sidéré par ce paysage d’apocalypse provoqué par les terribles bombardements de septembre 1944. Le Havre, hiver 1944, sous son linceul de neige, vu depuis la brasserie Paillette. Photo Gilbert Fernez avec l’autorisation des ayant-droits.  Parmi ces destructions un immeuble attire notre attention. Il est situé dans le champ de la zone bombardée et pourtant presque intact.  Par quel miracle est-il encore là ? Nous ne le... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [89] - Permalien [#]
19 novembre 2017

L’ancienne maternité du C.H.H.

En 1884 rue Frédéric Risson, une propriété située à mi-distance entre les hôpitaux « Flaubert1 » et « Pasteur 2 », est rachetée pour y installer une maternité. Avec cette acquisition, les hôpitaux du service public étaient réunis dans un même secteur.Cette maternité fut active jusqu’en 1993. Aujourd’hui ses bâtiments ont disparu, remplacés par le centre gériatrique Desaint Jean. La maternité au carrefour des rues Frédéric Risson et Guillaume Le Conquérant. Photo JJ Rosconval.   Le même endroit denos... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [77] - Permalien [#]