HAVRAIS-DIRE, le blog de Dan, Nicéphore et Goé

02 mai 2021

Le Grand Quai (4-4)

Avec sa rénovation le grand quai change de physionomie, les brise-lames disparaissent, son mur est reconstruit en pente et se prolonge jusqu’au quai des Abeilles. De plus l’affleurement des hauts-fonds à sa base empêche l’accostage des bateaux.La comparaison des photos aériennes de 1939 et de 1945 est explicite à ce sujet. Le Grand quai en 1939 et 1952. © AMH. Jusque dans les années 1960 il restera ainsi avec simplement l’embarcadère du bateau de Southampton, et les pontons du P.A.H. Deux vues du grand quai dans sa nouvelle... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [33] - Permalien [#]

25 avril 2021

Le Grand Quai (3-4)

Avant la guerre la vie fourmillait sur le grand quai, touristes, pêcheurs, marins, l’animation était partout. Les cris des uns se mêlaient aux appels des autres avec en fond sonore les sirènes de bateaux. Les images du temps de paix illustrent bien cette effervescence avec les bateaux de toutes sortes venant accoster ici, dont ceux du sauvetage en mer désignée par les flèches rouges. Le grand quai au début du XXème siècle rendez-vous des havrais pour leur promenade dominicale. © Michel Fouquet. Avec la débâcle de 1940, le grand quai... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [36] - Permalien [#]
18 avril 2021

Le Grand Quai (2-4)

Retracer l’histoire du grand quai c’est aussi évoquer les bateaux effectuant la traversée de la Seine, nous les avions présentés ici Le grand quai est soumis aux fluctuations des marées. A son plus bas niveau les bateaux reposent sur le fond vaseux. Les deux photos ci-dessous illustrent cette particularité :  Le grand quai et les bateaux échoués sur la vase. © Grégory Saillard. La « London and South Western Railway » compagnie anglaise créée en 1838 est établie le long du grand quai. Elle assure les... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [44] - Permalien [#]
11 avril 2021

Le Grand Quai (1-4)

Le port du Havre est créé en 1517, à partir d’une crique naturelle ouverte sur la mer par l’Amiral du Chillou. Une partie des berges est étayée par un quai sur 64 mètres de longueur. Cette crique ainsi stabilisée doit être mise en communication avec le port d’Harfleur au moyen d’un canal de 7 km de long.En raison du retard pris sur les travaux, ajouté à la difficulté de travailler sur des terrains marécageux le projet est abandonné. Il sera repris en 1667 avec le canal Vauban, mais ceci est une autre histoire. Le futur port est donc... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [40] - Permalien [#]
03 avril 2021

Suite à une panne internet, Havrais-dire n'est pas en mesure d'être publié ce dimanche 4 avril. Désolé pour ce nouveau contre-temps. A la semaine prochaine ! Cordialement Nicéphore
Posté par havrais-dire à 16:24 - Commentaires [24] - Permalien [#]
21 mars 2021

L'Hôtel des Sociétés Savantes au Havre

Par Françoise Amiel-Hebert Le Havre est une ville jeune à plusieurs titres : elle a eu cinq cents ans en 2017 et soixante seulement si l’on se réfère à la reconstruction des quartiers dévastés en 1944. Ses monuments anciens se comptent à peine sur les doigts des deux mains. Néanmoins quelques édifices du XIXe siècle ont échappé aux destructions. Ce sont des demeures voulues par de riches négociants qui ont fait appel aux artistes les plus divers pour les décorer. L’Hôtel des Sociétés Savantes rue Anatole France au Havre est l’un... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [40] - Permalien [#]

14 mars 2021

L’évolution du Havre. (Mars 2021)

Démolir un grand bâtiment n’est pas aussi facile qu’on pourrait le penser. Le lycée Jules Lecesne en est un parfait exemple. Complètement imbriqué entre des immeubles habités, il a fallu beaucoup de précisions pour le démanteler et ne pas endommager les bâtiments attenants. 2012 le Lycée est fermé et n’attend plus que la pioche des démolisseurs. A gauche vue côté Est, à droite vue côté ouest. © Dan. Le lycée s’inscrivait dans la zone à démolir s’étendant entre les rues Michelet à l’Est (1), Général Sarrail à l’ouest (2) et Jules... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [42] - Permalien [#]
07 mars 2021

La Thébaïde Païenne, quésaco ?

Le mot « Thébaïde » désigne un lieu isolé pour vivre en ermite et retiré des fracas du monde. Et « Païenne » se réfère aux croyances antiques. Mais ces deux mots associés que signifient-t-ils ? Deux cartes postales ont été éditées avec cette appellation, mais elles n’en donnent pas la raison. La carte postale avec l’immeuble dénommé  "Thébaïde Païenne". © Michel Fouquet. Le même lieu de nos jours. L’encadrement bleu correspond au format de la carte postale. © Dan. Aucun annuaire du Havre n’indique la raison... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [44] - Permalien [#]
21 février 2021

MAX BENGTSSON

Décédé le 7 février 2021, Max Bengtsson était passionné et acteur de l'histoire du Havre. Grand témoin de son époque il a écrit plusieurs ouvrages racontant l'occupation et le martyre de notre ville. Max et Evelyne Bengtsson en 2016 © Dan. Ses ouvrages sont essentiels pour comprendre les pages les plus sombres de l'histoire de la ville, mais aussi comment celle-ci s'est relevée de ses ruines. Quelques-uns de ses ouvrages, dont ceux écrits avec Gilbert Betton. © Dan. Avec le concours d'Edith Betton femme du regretté Gilbert, nous... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [60] - Permalien [#]
14 février 2021

L’entrée nord-Est des Galeries du Havre.

On pense bien connaître un édifice en raison de ses nombreuses représentations en cartes postales. Ces dernières nous persuadent qu’il n’a plus de secret pour nous. Cependant il peut aussi nous surprendre étant donné qu’on croit le connaître. C’est le cas pour le magasin des Galeries du Havre Les Galeries du Havre peu avant 1914 avec sa tour d’angle. © Dan. La première tranche du magasin est Inaugurée en 1911, la deuxième en 1914. Ce qui attire le regard c’est sa tour d’angle située au croisement du quai George V et de la rue de... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [56] - Permalien [#]
31 janvier 2021

Pour ou contre le comblement des bassins du Roi et du Commerce ? (3 suite et fin)

Vouloir combler les bassins du Roi et du Commerce n’est pas nouveau. Ainsi en 1919, suite au vote de la loi « Cornudet » on envisage cette suppression. Cette loi faisait obligation aux villes de plus de 10 000 habitants d’établir des plans d’aménagement et d’embellissement de leur commune. Le bassin du commerce au début du XXème siècle © Dan. Au Havre, une commission est créée en 1920 pour étudier ce futur aménagement. L’embellissement de la ville est confié à une sous-commission laquelle préconise de :... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [53] - Permalien [#]
24 janvier 2021

Pour ou contre le comblement des bassins du Roi et du Commerce ? (2)

L’idée de combler un bassin n’est pas nouvelle. En 1936 le journal « Le Petit Havre » et la revue « Silhouettes Havraises » évoquaient cette question à propos de ces deux bassins (1).Le comblement du bassin du Roi est abandonné au profit de celui de la partie sud du bassin de la Barre. Ce dernier avait déjà connu cette intervention en 1933 et la connaitra de nouveau en 1978.(1) Havrais-dire y reviendra la semaine prochaine. Les différents stades du comblement du bassin de la Barre. Le quartier Saint François... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:00 - Commentaires [47] - Permalien [#]
17 janvier 2021

Pour ou contre le comblement des bassins du Roi et du Commerce ? (1)

Cette question peut sembler incongrue aujourd’hui, elle a pourtant fait débat dans les journaux Havrais de 1945. Beaucoup désiraient leur conservation mais d’autres voulaient les combler. L’état du bassin du Roi en 1944 © Florent Haté. Revenons un peu en arrière, en octobre 1944, les Ponts et Chaussées sont chargés de niveler les zones à reconstruire et d’évacuer les gravats, mais que faire de ces derniers ? Une partie est employé au rehaussement du niveau des rues. Mais cela ne suffit pas à les absorber totalement. Aussi... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [55] - Permalien [#]
10 janvier 2021

Le Normandy, si on en reparlait ?

Suite aux nombreux messages et documents reçus au sujet du Normandy, Havrais-dire vous propose une suite complémentaire de l’histoire de ce cinéma. Dans le premier article nous avions fait la connaissance des premiers propriétaires, Chometon et Noblet, dont le gendre monsieur Desmares est le gérant. Chaque directeur aura à cœur de présenter ce qu’il y a de meilleur pour le public Havrais. En 1948 le film « Clochemerle » ne reçoit pas le visa de censure permettant son exploitation en salle. Pour l’obtenir, quelques scènes... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [60] - Permalien [#]
01 janvier 2021

2021

Havrais-Dire et ceux qui participent à son enrichissement, à quelque niveau que ce soit, vous souhaitent une bonne et excellente année 2021 en espérant qu’elle ne soit pas la sœur jumelle de l’année écoulée ! Merci de votre visite et prochain article dimanche 10 janvier 2021.
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [66] - Permalien [#]
20 décembre 2020

Il était une fois le NORMANDY

Dès ses débuts le cinéma constitue une distraction populaire promise à un bel avenir. En 1923 il est qualifié de septième art. Avec l’avènement du cinéma parlant en 1929 sa fréquentation ira crescendo.A cette époque (1931) Le Havre compte 10 salles de cinéma offrant 8700 places. Deux hommes comprennent le devenir de ce nouveau divertissement, MM Chometon et Noblet dont les épouses sont sœurs. Ils décident de créer un nouveau cinéma et font appel à l’architecte Henri Daigue pour le concevoir. C’est ainsi qu’est né le Normandy. Il... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [99] - Permalien [#]
13 décembre 2020

La rotonde de Graville 2 (suite et fin)

Devenue inutile la rotonde est délaissée. Cependant l’eau de la source est toujours utilisée par les Gravillais.En 1864 on déplace le lavoir et la fontaine afin de construire la nouvelle mairie. La rotonde quant à elle est simplement recouverte. A gauche, la mairie au début du XXème siècle. La flèche rouge indique le lavoir et la fontaine. A droite le même point de vue de nos jours. © Dan. Quelque temps plus tard le lavoir disparaît afin de construire le service municipal des pompes funèbres, une concession tenue D. Delaunay.... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [60] - Permalien [#]
06 décembre 2020

La rotonde de Graville, 1 (article écrit avec le concours de Françoise Amiel-Hebert).

L’alimentation en eau potable a toujours été une préoccupation au Havre. La ville étant bâtie sur des marécages l’eau de son sous-sol était impropre à la consommation.Plusieurs sources coulent le long des falaises, c’est au bas de celles-ci que l’eau est prélevée puis stockée dans des réservoirs. Ces réserves permettaient d’alimenter les fontaines publiques du Havre tout au long de l’année. La fontaine de la place d’Armes alimentée par la source de Vitenval à Sainte-Adresse. Aujourd’hui cet endroit est l’esplanade Nelson Mandela.... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [52] - Permalien [#]
29 novembre 2020

Retour aux sources

Pour patienter jusqu’au prochain article, mais aussi pour ceux d’entre vous ne l’ayant pas lu, voici un billet revu et complété, paru en 2011 sur un autre hébergeur. Il représente un parfait avant-propos pour l’article de la semaine prochaine Retour aux sources Au Havre, en 1852, après l’annexion de la commune d'Ingouville, ce sont 5 sources d'eau potable qui alimentent la ville. L’une d’elle est appelée « Lockhart » du nom d'un négociant havrais. C’est en 1845, suite aux fouilles effectuées dans sa propriété d'Ingouville, qu’on... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [54] - Permalien [#]
22 novembre 2020

L'Arsenal du Havre (4 suite et fin)

Malgré sa disparition, l’histoire de l’arsenal n’est pas terminée pour autant. Un homme, au caractère bien trempé, fera en sorte que tout ce qui rappelle l’ancien Havre soit conservé, l’arsenal, ou ce qu’il en restait, en fait partie. Georges Priem, puisque c’est lui dont il est question ici, est né à Dunkerque en 1896 et décédé au Havre en 1980. Professeur au lycée technique et passionné par Le Havre, il obtient en 1942 l’autorisation d’emmener ses élèves dans les quartiers évacués (Notre-Dame & St François). Sur place il leur... [Lire la suite]
Posté par havrais-dire à 00:02 - Commentaires [48] - Permalien [#]